D’où viennent nos graisses ?

Vous connaissez le syndrome de la balance ? C’est cette sensation de total désarroi qui vous submerge quand vous vous êtes enfin décidé de vous peser et que vous poussez soudainement un petit cri affolé en regardant les chiffres qui s’affichent sur le cadran… Si cela vous est déjà arrivé, sachez que vous n’êtes pas pour autant la seule.

Mais à bien y réfléchir, comment se fait-il que ce petit bout de pain au chocolat que vous avez pris au petit déjeuner ou la portion de pâtes au diner se transforment en graisse ?

En d’autres termes, pourquoi est-ce que nous prenons du poids ? Et surtout, comment faire pour que ce que vous mangez n’atterrisse pas sur votre ventre et sur vos hanches sous forme de bourrelets ?

De la nourriture à la graisse : un processus à gérer

stockage graisseNotre nourriture quotidienne est composée par trois principaux groupes d’aliments : les protéines, les glucides et les lipides.

Les protéines correspondent principalement à nos plats de viandes et de poissons. Elles sont également présentes dans les blancs d’œufs, les jaunes sont des lipides. Tous les produits oléagineux, l’huile, le lait entier et ses dérivés sont également des lipides même s'ils contiennent des protéines. Les glucides concernent, quant à eux, les légumes (peu), les fruits, les haricots, mais aussi le riz, les céréales, le sucre et les féculents en tout genre.

Quand nous mangeons, notre organisme transforme les protéines en acides aminés, les lipides en acides gras et les glucides en glucose.

Lors du processus de transformation, les excès de lipides non convertis en acide gras sont stockés sous forme d’amas de graisse. L’acide gras, en revanche, devient une source d’énergie nécessaire pour le fonctionnement de nos muscles et de notre cerveau.

Mais la graisse peut aussi avoir d’autres origines. Notre organisme puise cette dernière dans l’acide gras des lipides, mais aussi dans le glucose produit par les glucides et les acides aminés (qui se convertissent également en glucose) présents dans les protéines. Ces glucoses se transforment également en acides gras. Durant la « lipogenèse » ou processus de création de graisse, les acides gras se combinent avec le glycérol-3-phosphate pour former les triglycérides ou graisse. Notre corps trouve ainsi l’énergie nécessaire pour fonctionner correctement.

Pour que ces transformations aient lieu, l’organisme a besoin d’insuline. Malheureusement, une surproduction d’insuline conduit à une sur-transformation de l’acide gras en graisse. Non utilisé par le corps, l’excès vient directement compléter les amas de mauvaise graisse pour atterrir sur un double menton, le ventre ou les hanches…

C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de choisir des aliments qui n’agressent pas outre mesure la production d’insuline. Cela concerne les aliments qui détiennent un indice glycémique (IG) élevé, tels que certains féculents, les sucres et autres mauvais glucides source de glucose.

Manger bien sans grossir, est-ce possible ?

Comme vous l’avez compris précédemment, trop de glucose (provenant des glucides) et trop d’insuline (provenant des aliments à fort IG) produisent trop de graisse. Par conséquent, l’idée n’est pas simplement de gérer la consommation de lipide, mais aussi celle des glucides pour éviter de prendre du poids.

Pour ce faire, ne vous perdez pas dans le calcul complexe des calories. Et pour cause, il s’avère que toutes les calories ne sont pas égales, tout simplement parce que les étapes franchies durant le processus de création de graisse varient selon le type d’aliments, selon qu’ils soient des lipides, des glucides ou des protéines.

Ne vous méprenez pas non plus : manger moins n’est pas LA solution pour perdre du poids.

Et pour cause, l’organisme ne fait que s’adapter au manque d’énergie. Le métabolisme étant tout simplement ralenti, le corps estime que la quantité d’aliments absorbée est la même qu’avant la privation. Si vous continuez à manger des féculents et du sucre par exemple, la production d’insuline et de glycérol-3-phosphate est inchangée alors que le métabolisme est ralenti. Résultat : la graisse est automatiquement stockée et la prise de poids est imminente.

Pour éviter la formation excessive de graisse, il suffit alors de manger MIEUX. Cela consiste à introduire dans votre alimentation plus de nutriments, moins de féculents et sucres et assez de protéines. En diminuant la consommation de pâtes, de riz, de céréales, de pâtisseries et de nourritures industrielles, vous éviterez de manger Trop gras, Trop salé et Trop sucré. Et rappelez-vous : pour perdre 6 kg de graisse par an, il vous suffit d’éviter de boire 1 soda par jour… Rien de plus simple.


Panier  

Aucun produit

€ 0.00 Expédition
€ 0.00 Total

Panier Commander

Contactez-nous

Contactez notre service client

Tél. :Lundi au Vendredi de 9h à 18 heurestelephone

Contactez le service client par mail