Les pommes de terre, une fausse bonne idée

pommes de terreClassées jusqu’alors comme un "aliment sain", les pommes de terre sont pourtant à consommer avec modération pour éviter certains problèmes de santé. Entre les risques de surpoids, de diabète, de maladie cardiovasculaire,  voire de cancer… il est parfois préférable de privilégier d’autres sources de potassium, de vitamine C et B6 autres que ce féculent.

 

Pommes de terre, aussi dangereuses qu’une canette de Coca Cola ?

Les pommes de terre sont d’excellentes sources de glucides, outre les nutriments dont elles s’enorgueillissent comme le potassium (pourtant 2 fois moins que dans les haricots) ou la vitamine C (pourtant 9 fois moins que dans les brocolis).

Mais c’est également un produit généralement doté d’un indice glycémique élevé. La preuve, la charge glycémique des pommes de terre dans 200g de pommes de terre est équivalente à une canette de Coca Cola.

Si les pommes de terre figurent parmi les légumes bénéfiques pour la santé, elles restent néanmoins à modérer, notamment chez les personnes à tendance prédiabétique. L’étude menée par des chercheurs de Harvard et publiée en décembre 2015 dans Diabetes Care a démontré une corrélation entre le risque de diabète de type II et la consommation de pommes de terres (frites, purée, cuites à la vapeur, au four ou autre mode de cuisson).

Le risque atteint la valeur maximale de 33% chez les personnes qui en mangent 7 fois par semaine, contre 7% qui se limitent entre deux à quatre portions hebdomadaires. Le risque est d’autant plus vrai quand le plat est servi chaud, compte tenu de la digestibilité de l’amidon, principale source d’augmentation du sucre dans le sang.

 

Les pommes de terre, un légume anti-régime

Dans le cadre d’un régime alimentaire sain, la consommation fréquente de pommes de terre détient un effet conséquent sur la prise de poids et à terme, l’obésité. L’étude menée par des scientifiques de Harvard sur 120 000 individus a démontré que la consommation fréquente de pommes de terre occasionne une prise de poids entre 600 g et 1,5 kg tous les 4 ans.

Et cela est d’autant plus vrai pour les frites. Outre la présence de l’huile de friture (à l’origine du surpoids), la Food Standards Agency britannique (FSA) a démontré que les frites bien dorées renferment un taux élevé d’acrylamide, une substance chimique cancérogène. Les auteurs de cette étude préconisent alors une cuisson peu soutenue des frites afin d’éviter l’augmentation de cette substance pour éviter les risques de cancer.


Panier  

Aucun produit

€ 0.00 Expédition
€ 0.00 Total

Panier Commander

Contactez-nous

Contactez notre service client

Tél. :Lundi au Vendredi de 9h à 18 heurestelephone

Contactez le service client par mail