Campagne pour les féculents, est-ce vraiment une bonne idée ?

Le 23 mai 2013, une campagne promotionnelle semi-officielle a retenti sur tous les médias.

Objectif : inciter les Français  à introduire plus de féculents, pains, céréales et patates dans l’alimentation.

Cette démarche a-t-elle des fondements scientifiques réels ? Si ce n’est pas le cas, manger plus de féculents  qu’à l’accoutumée est-il une bonne démarche ?

 

Une matraque publicitaire dénoncée

feculentsA l’origine de cette démarche publicitaire figure un médecin instigateur de Nutrinet-Santé. Les agences de presse se sont ruées sur les conclusions de l’auteur, selon lesquelles il est conseillé de manger autant de féculents que de fruits et légumes pour la santé et en contrepartie de réduire la consommation de graisses saturées.

L’étude a été menée sur la base des « recommandations en féculents » du Programme National Nutrition Santé (PNNS) inspiré lui-même par Nutrinet-Santé, selon lequel la consommation d’amidon et de « sucres complexes » réduit le risque d’une maladie cardiovasculaire.

Pourtant, une analyse récente de 11 études d’observation d’origine américaine et européenne a démenti ce rapport. Il s’avère, en effet, que les graisses saturées ont tendance à augmenter le risque d’infarctus. « Manger moins gras » en contrepartie d’une consommation augmentée en glucides pour réduire les risques de maladie coronarienne, d’infarctus, d’accident vasculaire cérébral n’a aucun fondement.

 

Régime normal pour rester en bonne santé

La campagne proféculente argumentait qu’« une consommation de céréales complètes d'au moins 2,5 portions par jour, comparée à une quasi-absence de consommation, est associée à une réduction de 21 % du risque de maladies cardiovasculaires. »

Sur quelle base est établi ce rapport ? Sur la comparaison entre la consommation de céréales complètes, donc moins transformées, et des céréales raffinées, un détail que les responsables du PNNS ont omis de mentionner.

D’après les chercheurs internationaux, principalement des spécialistes de la nutrition, les féculents, les produits céréaliers et les pommes de terre cuisinées détiennent un index glycémique élevé, néfaste pour la santé si consommer en excès.

En outre, les régimes pauvres en graisses et basés sur une consommation de féculents peuvent sur le long terme nuire à la santé. Et pour cause, manger en excès des céréales à gluten peut porter atteinte à la santé osseuse et musculaire. D’ailleurs, les études menées en 2000 ont démontré, selon Obepi, que 10,1 % des Français sont victimes d’obésité, un chiffre revu à la hausse en 2012 à raison de 15 %.


Panier  

Aucun produit

€ 0.00 Expédition
€ 0.00 Total

Panier Commander

Contactez-nous

Contactez notre service client

Tél. :Lundi au Vendredi de 9h à 18 heurestelephone

Contactez le service client par mail