Les sodas et boissons sucrées, des méfaits réels sur votre santé

De nombreux jeunes et moins jeunes sont des inconditionnels des sodas et boissons sucrées. Riches en sucre ajouté, ces derniers sont pourtant incontestablement nocifs pour la santé.

 

Des effets néfastes désormais prouvés scientifiquement

Les chiffres en disent long sur les méfaits des déboires de sodas et autres boissons sucrées, une tendance malheureusement de plus en plus manifeste chez les ados. En effet, une étude menée au sein de l’École de Santé publique de Harvard a conclu que les 184 000 cas de décès recensés dans le monde ont pour cause, directe ou non, la consommation de boissons sucrées.

sodas nocifsQuels sont ces impacts sur la santé?

L’obésité causée par la forte concentration en sucre ajoutée dans les boissons sucrées figure parmi les effets plus connus. L’augmentation de risque de diabète est également une conséquence à ne pas négliger. Une étude scientifique menée récemment en France a démontré qu’il existe une corrélation entre le risque de diabète de type II et la consommation de sodas et de boissons sucrées, mais également celles dites « light ».

Et pour cause, ces dernières contiennent outre les sucres ajoutés des édulcorants artificiels. De plus, le concept « light » incite les consommateurs à en boire davantage que des boissons sucrées classiques, un état de fait qui augmente de 59% le risque de diabète (15% chez les femmes qui optent pour du sucré normal), et ce qu’importe la corpulence. Parmi les 66188 femmes étudiées, celles qui boivent du light consomment, en effet, en moyenne 2,8 verres/semaine (soit 568 ml, voire 603ml)  contre 1,6 verres/semaine (soit 328 ml) chez celles qui privilégient le « normal ».

Une étude menée durant 6 ans sur 1003 participants et publiée dans le journal Circulation démontre, par ailleurs, la corrélation entre la consommation de boissons sucrées et l’augmentation de la graisse viscérale. Le rapport indique, en effet, que la graisse viscérale (graisse au niveau du foie, du pancréas et des intestins) peut couvrir jusqu’à 852 cm3 chez les personnes qui boivent sodas et autres boissons sucrées contre 658 cm3 chez les individus qui n’en consomment pas. Or cette accumulation de la graisse viscérale est à l’origine du diabète et de certaines maladies cardiaques.

En plus de contribuer au risque d’hypertension (liée à la présence de sel dans les boissons sucrées et à une diminution du taux de monoxyde d’azote dans le sang, qui est pourtant un excellent vasodilatateur selon des chercheurs du Connecticut) et d’infarctus (étude menée par des chercheurs de l’École de santé publique de Harvard), les boissons sucrées ont la faculté de nous faire vieillir rapidement...


Panier  

Aucun produit

€ 0.00 Expédition
€ 0.00 Total

Panier Commander

Contactez-nous

Contactez notre service client

Tél. :Lundi au Vendredi de 9h à 18 heurestelephone

Contactez le service client par mail